Registres de formation à bord

Du fait de la crise sanitaire, il n’a pas toujours été possible de délivrer la totalité des enseignements de l’année scolaire 2019-2020 . Aussi, le cas échéant, l’acquisition des connaissances et le développement des compétences liées aux titres de la formation professionnelle maritime doivent être complétés à bord, lors des embarquements de l'élève.


Sont concernés les élèves qui ont obtenu, au cours de la session 2020 des examens de la formation professionnelle maritime, l’un des diplômes de l’enseignement maritime suivants :

  • Le baccalauréat professionnel spécialité « conduite et gestion des entreprises maritimes » option commerce, plaisance professionnelle ou pêche, ou

  • Le baccalauréat professionnel spécialité « électromécanicien marine », ou

  • Le brevet d'études professionnelles spécialité « mécanicien ».

A cet effet, un registre de formation à bord de la spécialité EMM / CGEM « commerce » / CGEM « plaisance professionnelle » / CGEM « pêche » de baccalauréat professionnel ou de la spécialité « mécanicien » du brevet d’études professionnelles est tenu à leur disposition au lycée.


Il permettra d’attester que l'élève a effectivement acquis l’ensemble des connaissances et développé les compétences attendues. Il est donc essentiel pour l'élève de l'utiliser et de le faire remplir correctement sous peine de ne pouvoir valider les titres de la formation professionnelle maritime auxquels il peut prétendre.

Les renseignements portés par les enseignants de l’année scolaire 2019-2020 sur ce registre identifient les compétences et connaissances qu'il maîtrise suffisamment au regard du niveau attendu.

Les compétences non validées par les enseignants de l’année scolaire 2019-2020 devront faire l’objet d’un complément de formation à bord, durant son temps de service en mer.

Les officiers du bord responsables de sa formation valideront ces compétences, au fur et à mesure de leur acquisition et de ses progrès.

Les élèves disposent de 5 ans à compter du 31 octobre 2020 pour faire compléter le registre de formation à bord par les officiers sous la supervision desquels ils embarqueront et travailleront à bord des navires.


Le registre de formation à bord doit être ensuite renvoyé au lycée pour délivrance d'une attestation de validation du registre qui sera à transmettre aux services des affaires maritimes avec la demande de délivrance du diplôme ou du certificat.

Ce registre, une fois complété, permettra aux élèves de se voir délivrer :

  • Pour les élèves ayant obtenu un baccalauréat professionnel EMM : le certificat de matelot électrotechnicien et le diplôme d’officier chef de quart machine/ chef mécanicien 3 000 kW, limité à 200 milles des côtes ;

  • Pour les élèves ayant obtenu un baccalauréat professionnel CGEM option "commerce" : le diplôme de capitaine 200 et le diplôme de capitaine 500 ;

  • Pour les élèves ayant obtenu un baccalauréat professionnel CGEM option "plaisance professionnelle" : le diplôme de capitaine 200 voile, le diplôme de capitaine 200 yacht et le diplôme de capitaine 500 ;

  • Pour les élèves ayant obtenu un baccalauréat professionnel CGEM option "pêche 9 : le diplôme de capitaine 200 pêche, le diplôme de patron de pêche et le diplôme de capitaine 500 ;

  • Pour les élèves ayant obtenu le brevet d'études professionnelles maritimes spécialité "mécanicien" : le diplôme de mécanicien 750 kW.



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout